Printemps – Léopold Sédar Senghor

Des nuages s’étirent, s’étirent irréels, Entre les branches noires enlacés. Tout l’hiver devant ma fenêtre, qui s’en va Et la danse de lumière sur les crêtes lointaines. Cet oiseau jamais…
Lire la suite…
apercu-senghor
Menu